AmourQuels sont les signes d’une dépendance affective ?

Quels sont les signes d’une dépendance affective ?

Il est parfois difficile de faire la différence entre l’amour, l’amitié ou l’attachement familial et la dépendance affective. Comment reconnaître une relation de dépendance ? Quels sont les signes d’une dépendance affective ? Voici 8 signes qui décrivent les relations de dépendances affectives.

Vivre seul. e est un fardeau

Une personne dépendante affectivement est incapable de vivre seule. Elle n’arrive pas à sortir ou faire des activités sans la présence de l’autre et la solitude la terrifie. Le dépendant affectif n’a pas une haute estime de lui et il n’aime pas se retrouver avec lui-même. Alors, il va chercher coûte que coûte à trouver un partenaire pour combler son vide intérieur et être heureux. Cela peut être un partenaire amoureux, mais aussi amical ou un membre de sa famille. L’objectif est de plus être seul !

Dépendance affective
Source : NataBystrova / Shutterstock.com

Perdre son identité pour plaire

Tous les moyens sont bons pour rencontrer cet être qui viendra combler ce vide. Une personne en carence affective va mettre tout en œuvre pour plaire et même faire l’impasse sur les défauts et les travers de la personne désirée. Le plus important c’est d’être aimé et d’avoir l’exclusivité de l’autre. De ce fait, dès le début de la relation, la personne dépendante affective va adopter le comportement qui correspond aux attentes de son partenaire, jusqu’à perdre sa personnalité pour attirer son attention et la garder.

Aller trop vite

Persuadé que ce partenaire saura combler ses manques, le dépendant affectif brûle les étapes et se projette dans l’avenir sans même savoir si cette personne est la bonne ou tout simplement sur la même longueur d’onde. Sans en parler avec l’autre, la personne dépendante s’imagine déjà vivre une relation amoureuse durable. Si ses attentes ne sont pas comblées, si l’autre n’avait aucune intention de se projeter dans un avenir commun, et ce, dès le départ. La personne dépendante va alors se sentir trahie et le sentiment d’abandon va ressurgir.

Aimer trop

Pour ne pas être abandonné, le dépendant affectif va aimer l’autre démesurément, jusqu’à le faire passer avant ses propres besoins et envies. La personne dépendante va se donner corps et âme à l’autre, en oubliant tout le reste. Elle pense alors que si elle donne tout pour l’autre, il va obligatoirement l’aimer. Sauf que cet amour excessif n’a qu’un but : que l’autre comble son vide affectif. La dépendance affective c’est confondre amour et attachement. Quand on est dans l’attachement, on cherche à acheter l’amour de l’autre, ce qui est une démarche purement égoïste.

Adopter le rôle du sauveur et de la victime

C’est un des signes d’une dépendance affective dont le dépendant affectif n’en a pas toujours conscience, mais il joue très souvent le rôle du sauveur. Il a tendance à attirer les gens à problèmes qui cherchent en l’autre un. e assistant.e sociale, un. e infirmier.ère, une maman ou un papa… Il va jusqu’à aller se sacrifier pour répondre aux besoins de l’autre, tout en attendant un retour. S’il n’obtient pas ce retour, le dépendant affectif va alors se poser en victime et blâmer son partenaire dans l’espoir inconscient d’obtenir son affection.

Attirer les pervers narcissiques

Malheureusement, une personne en détresse affective attire très souvent un pervers narcissique. Le pervers adore manipuler sa victime. Il saura souffler le chaud et le froid pour capturer sa proie et la rendre dépendante de lui. Il va jouer avec ses sentiments en adoptant un comportement malsain, jusqu’à la critiquer et l’humilier, tout en se faisant passer lui-même pour une victime. Ils vont vivre ensemble une relation toxique dont il est très difficile de se défaire, aboutissant parfois sur un drame…

Attirer les pervers narcissiques
Source : shutterstock.com

Attirer les personnes qui fuient l’engagement

La personne en état de dépendance émotionnelle cherche avant tout à combler un manque affectif qui a débuté dans l’enfance. Les blessures d’enfances sont souvent liées au rejet d’un parent ou des deux, un manque d’amour parental, des besoins affectifs primaires non comblés…

Inconsciemment, elle va répéter ces schémas de l’enfance en attirant une personne qui refuse de s’engager. Malheureusement, elle va être constamment dans la peur de l’abandon et l’insécurité et va donc tout faire pour garder son partenaire, au détriment d’elle-même.

Ne pas avoir confiance en soi et en l’autre

Parmi les signes d’une dépendance affective, le manque de confiance en soi ne trompe pas.

Et une personne qui a une piètre estime de soi ne peut avoir confiance en son conjoint.

La personne en dépendance d’affection va penser qu’elle ne mérite pas l’amour de l’autre. C’est d’ailleurs parce qu’elle se croit indigne d’être aimée qu’elle se contente de partenaires insatisfaisants. Et comme elle pense ne pas mériter son amour, elle va s’imaginer de nombreux scénarios : qu’il lui ment, qu’il lui est infidèle, qu’il la manipule… Elle va alors se mettre à surveiller ses moindres faits et gestes et à fouiller ses affaires, jusqu’à en devenir étouffante.

Malheureusement, cette obsession et cette jalousie maladive finissent par créer l’inverse et c’est souvent dans ces moments-là que le partenaire finit effectivement par la tromper…

Pour finir : vous avez désormais les signes d’une dépendance affective. Si vous vous reconnaissez dans cet article, sachez que les dépendants affectifs ont tendance à toujours répéter les relations de dépendance, même s’ils ont conscience de leur mal-être. Parfois, une thérapie s’impose pour guérir de ses peurs et sortir de cette dépendance !

Partager

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news !