LifestyleLa gynécomastie : comment la traiter ?

La gynécomastie : comment la traiter ?

La gynécomastie concerne les hommes. On constate une augmentation du volume de la poitrine sous le mamelon qui devient gonflé. Cette pathologie est due à la sécrétion d’hormones ou à d’autres causes comme le surpoids. Le traitement a pour but de limiter l’inconfort et les répercussions psychologiques. Comment se déroule le parcours gynécomastie entre le diagnostic et le traitement ?

C’est quoi gynécomastie ? Comprendre pour épauler son mari 

La gynécomastie se définit par le gonflement de la poitrine chez un homme. Ce gonflement peut être lié à une cause hormonale ou à un stockage de graisse trop important. La gynécomastie hormonale est déclenchée par un déséquilibre entre les hormones estrogènes (celles qui stimulent la glande mammaire chez les femmes) et les hormones androgènes (celles qui limitent sa sécrétion, la plus connue est la testostérone).

La gynécomastie est normale dans certains cas : chez les nouveau-nés (phénomène transitoire suite à la libération des hormones du placenta), à la puberté (le gonflement dure quelques mois) et à la cinquantaine, lors de l’andropause. Dans 25 % des cas chez l’homme adulte, la gynécomastie est causée soit par un traitement médicamenteux soit par d’autres pathologies. Enfin, les gynécomasties sans origine connue représentent également 25 % des cas recensés.

Lorsqu’un homme est diagnostiqué, il peut se sentir gêné, car il estime qu’avoir des hormones typiquement féminines est une atteinte à sa virilité. En outre, le gonflement de la poitrine peut se voir à travers les vêtements et créer des complexes. En tant qu’épouse, il est important d’être à son écoute et de ne pas plaisanter sur le sujet. L’accompagnement est donc crucial au sein du couple pour ne pas entrainer un sentiment de gêne, de malaise ou de culpabilité.

Sachant qu’il existe des opérations de chirurgie esthétique comme la gynécomastie pour homme sur Paris, ce phénomène peut être traité rapidement.

C'est quoi gynécomastie ? Comprendre pour épauler son mari 
Source : shutterstock.com

Est-ce que la gynécomastie est grave ?

La gynécomastie ne représente aucun risque pour la santé. Toutefois, si elle persiste et qu’elle n’est pas traitée, on retrouve des complications similaires à celles que peuvent rencontrer les femmes : kystes, fibroadénomes et très rarement, un cancer du sein. En ce qui concerne les gynécomasties normales (chez le nourrisson ou l’adolescent), il n’est pas nécessaire de consulter si elles restent transitoires. Chez l’homme en période d’andropause, on consulte uniquement si le gonflement des seins est évident et s’il persiste. 

Une gynécomastie liée à un facteur autre que les variations hormonales de la vie doivent amener à consulter rapidement. Les traitements médicamenteux, l’alcool et certaines drogues peuvent déclencher une gynécomastie. Si un médicament est en cause, le médecin pourra tenter de le remplacer si le rapport bénéfice/risque est acceptable. Enfin, lorsque la gynécomastie est due à une pathologie (insuffisance rénale chronique, tumeur des testicules, etc), la chirurgie est indiquée pour le confort esthétique du patient.

Comment savoir si l’on a une gynécomastie ? Aider au diagnostic

La gynécomastie est un problème de santé qui peut être découvert par un médecin lors d’une consultation ou par l’homme lui-même. Le symptôme primaire est le gonflement de la poitrine au niveau de la partie située sous le mamelon (d’un côté ou des deux côtés). Parfois, un écoulement de lait est observé. Le gonflement des mamelons est possible et il s’agit alors d’une adipomastie (présence de graisse).  

Pour effectuer son diagnostic, le médecin va palper les glandes mammaires et pincer les mamelons pour voir si du lait s’écoule. Puis, il examine la glande thyroïde, le foie et les testicules pour s’assurer qu’il n’y ait pas de pathologie sous-jacente. Les éventuels examens complémentaires sont l’échographie (de la poitrine, des testicules et de la glande thyroïde) et la mammographie. La prise de sang est systématique pour vérifier les taux d’hormones. Le bilan hormonal est poussé avec un dosage de FSH, prolactine,  LH, estradiol, SHBG, bêta-hCG et de testostérone.

Comment se passe l’opération d’une gynécomastie ?

La gynécomastie anormale doit être traitée le plus rapidement possible pour que la poitrine retrouve sa forme initiale. On traite la cause si elle est connue. Pour corriger au mieux la gynécomastie idiopathique (sans origine connue), la chirurgie esthétique est salvatrice. L’intervention chirurgicale qui traite la gynécomastie chez l’homme dure entre 45 mn et 2 h et le patient est sous anesthésie générale. 

Comment se passe l'opération d'une gynécomastie ?
Source : shutterstock.com

Il faut suivre les consignes préopératoires classiques qui seront indiquées par le chirurgien. La chirurgie se déroule généralement en ambulatoire, mais une hospitalisation de 24 h à 48 h peut s’avérer nécessaire en fonction de la technique employée. Les soins postopératoires sont faciles à réaliser. Au niveau du résultat, il est visible dès les premiers jours. La cicatrice est cachée au niveau du mamelon. Le résultat définit s’observe après 2 à 6 mois. 

La gynécomastie peut être prise en charge par la sécurité sociale selon certaines conditions prédéfinies par la nomenclature. Le chirurgien doit donc évaluer les motivations du patient et faire une demande préalable à la sécurité sociale. Le reste à charge peut être remboursé par la mutuelle.

Partager

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news !