DécoPeut-on poser du parquet dans la salle de bain ?

Peut-on poser du parquet dans la salle de bain ?

Pour le revêtement du sol de votre salle de bain, vous voulez éviter le carrelage certes pratique et facile d’entretien mais plutôt froid ? Vous préférez un revêtement plus chaleureux et vous avez ainsi jeté votre dévolu sur du parquet ? Vous vous demandez si c’est une bonne idée, car il est bien connu que le bois et l’humidité ne font pas bon ménage ? Si l’application d’un parquet dans une salle de salle de bain est possible, ce n’est cependant pas le revêtement qui est conseillé en premier lieu. Le parquet étant en bois, il est sensible à l’humidité et la salle de bain est une des pièces les plus humides de la maison avec les vapeurs d’eau. Toutefois, voyons voir ensemble ce qu’il est possible de faire.

Du parquet dans la salle de bain : une bonne idée ?

De prime abord, on n’associerait pas la pose d’un parquet dans une salle de bain à une bonne idée. En effet, les variations de températures, les vapeurs d’eau et les éclaboussures font de la salle de bain une pièce humide où un parquet a de fortes chances d’être taché très vite, voire de moisir. C’est pour cela qu’on a tendance à privilégier des revêtements comme du marbre, du béton ou du carrelage qui ne sont pas organiques et présentent moins de risques. Ils sont bien souvent rehaussés de joints pour bien imperméabiliser le sol et éviter de sérieuses déconvenues. Si l’on envisage un scénario encore plus catastrophe, on peut songer à l’eau qui s’infiltre en dessous du parquet et qui finisse par provoquer un dégât par rapport à la pièce du dessous. Pourtant, il existe des techniques de pose, des types d’essences de bois et certains traitements qui permettent de poser du parquet dans la salle de bain. Bien les prendre en compte et ne pas vous décourager devant l’entretien que demande un parquet vous permettra d’adopter ce type de revêtement.

Quel type de parquet choisir ?

Si vous tenez à poser du parquet dans votre salle de bain, jetez votre dévolu sur des essences de bois exotiques qui sont davantage imputrescibles que les essences européennes. Le teck, l’Iroko, le bambou et le wengé sont quatre types de bois exotiques qui seront davantage adaptés à une salle de bain. À l’inverse, évitez les parquets à partir de bois européens qui risquent de vous faire courir droit à la catastrophe, à moins qu’ils n’aient bénéficié d’un traitement spécial. Toutefois, même le meilleur traitement ne peut égaler un bois exotique.  Si vous voulez sécuriser davantage le sol et évitez les infiltrations d’eau sous le parquet, faites en sorte de bien coller votre parquet et de ne pas simplement le poser. Vous pouvez même rajouter des joints spécifiques qui permettront d’imperméabiliser encore davantage le revêtement. Dès lors, il s’agit d’un parquet pont de bateau, à noter tout de même que celui-ci est assez onéreux et demandera de l’entretien.

Quel type de parquet choisir ?

Comment protéger le parquet dans une salle de bain ?

Même la meilleure configuration de revêtement au sol à base de parquet dans une salle de bain (essence exotique ou essence européenne traitée bien collée et accompagnée de joints) aura besoin d’un entretien pour éviter des dégradations à terme.

On peut penser au vernis qu’il est assez commun de poser sur des meubles en bois pour les protéger. Néanmoins, cette technique ne sera pas une bonne solution pour le parquet d’une salle de bain, car la chaleur emmagasinée dans la pièce pendant une douche le fera sauter et craqueler.

L’entretien le plus basique qui soit est donc d’huiler le parquet en fonction de son essence une fois par an. Il est également nécessaire de bien le dépoussiérer régulièrement, de façon à ce qu’il ne perde pas son éclat. Oui, le parquet demande indéniablement plus d’entretien que du carrelage. Il faut vraiment le prendre en compte avant de choisir son type de revêtement.

Si par malheur une tache apparaît malgré le soin apporté, il faut prévoir de poncer la partie tachée pour faire disparaître la tache. Enfin, il n’est pas recommandé de lessiver (c’est-à-dire de passer la serpillère) un parquet. Néanmoins, cela est quand même parfois nécessaire. Si vous êtes amenés à laver votre sol, veillez à bien essorer la serpillère avant de la passer et d’utiliser des produits spécifiques pour le parquet.

Partager

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news !