BeautéLes labels bio en cosmétique : quels sont-ils ?

Les labels bio en cosmétique : quels sont-ils ?

Les produits cosmétiques bio s’imposent comme les must have pour avoir une belle peau et des beaux cheveux sans risque pour la santé. Cette tendance qui a su s’ancrer sur le marché des cosmétiques est encadrée par des réglementations et des labels comme Slow Cosmétique, Ecocert et Cosmebio. Comment définir un label bio en cosmétique ? Quels sont les labels fiables ? Comment les marquent obtiennent-elles un label bio ?

Qu’est-ce qu’un label bio ?

Vous êtes décidée à choisir une marque de cosmétiques bio pour votre prochaine routine beauté. Parmi toutes ces certifications qu’on peut trouver sur les crèmes, sérums et tout autre produit cosmétique, comment reconnaitre un label bio ?

Un label est un signe qu’on trouve sur l’emballage d’un produit. Il atteste que le produit en question a été fabriqué selon un cahier des charges précis. C’est un organisme indépendant et reconnu par l’État qui contrôle le respect de ce cahier des charges. Pour les produits cosmétiques, le label bio vous garantit :

  • 0 % test sur les animaux
  • aucun composant provenant d’animaux morts
  • emballage recyclable
  • substance biodégradable et non polluante
  • aucune substance chimique douteuse qui pourrait causer des réactions
  • la plupart des ingrédients sont d’origine naturelle et la priorité est donnée aux ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Qu'est-ce qu'un label bio ?

Quels sont les labels bio pour cosmétiques fiables ?

Les labels bio les plus fiables dans le secteur des produits cosmétiques sont Cosmebio, Slow Cosmétique et Ecocert. Que garantit chacun de ces labels ?

  • Le label Cosmebio se divise en deux parties : Cosmebio Bio et Cosmebio Eco. Pour obtenir le label Cosmebio, le produit doit être fabriqué par une société membre de l’association. La composition doit avoir été certifiée bio par Ecocert et Qualité France. Cosmebio Bio garantit 95 % d’ingrédients d’origine naturelle, 95 % d’ingrédients végétaux issus de l’Agriculture Biologique et au moins 10 % de l’ensemble des composants qui proviennent de l’Agriculture Biologique. Le label Cosmebio Eco se différencie au niveau des deux derniers pourcentages : au moins 50 % des ingrédients végétaux doivent provenir de l’Agriculture Biologique et 5 % minimum de la totalité des ingrédients doivent être issus de l’Agriculture Biologique. Cosmebio évolue et sera remplacé par la mention COSMOS qui réunit plusieurs certifications européennes.
  • Le label Slow Cosmétique : la méthode d’attribution du label Slow Cosmétique est semblable à celle du Guide Michelin. Les bénévoles de l’association examinent les dossiers des marques qui souhaitent être labellisées. La charte compte plus de 60 critères. Acheter un produit avec le label Slow Cosmétique, c’est la garantie de ne trouver aucun plastique ou silicone, ni pétrochimie ou conservateur douteux.
  • Le label Ecocert : il s’agit d’un organisme de contrôle et de certification. Les enjeux sont écologiques et biologiques, c’est-à-dire que le label Ecocert a pour but de protéger l’environnement et les consommateurs. Tout comme Cosmebio, il se divise en deux parties : Ecocert Cosmétique Biologique et Ecocert Cosmétique Ecologique.

Quels sont les labels bio pour cosmétiques fiables ?

Comment les marques peuvent obtenir ce type de label ?

Pour obtenir un label bio, les produits des marques de cosmétiques doivent correspondre au cahier des charges ou aux critères du label en question. Puis, l’association examine la demande, analyse la liste des ingrédients. Les marques doivent penser à faire leur demande de certification avant la mise en vente du produit. En effet, si certaines modifications doivent être effectuées, cela prend du temps et il serait dommage de ne pas être labellisé lors du lancement.

Trois étapes sont nécessaires pour obtenir le label Cosmebio :

  1. Avant d’analyser les produits, le certificateur doit s’assurer que le produit respecte les exigences du Règlement Cosmétique n°1223/2009 pour affirmer qu’il s’agit bel et bien d’un produit cosmétique. Puis, il va vérifier la formule du produit, l’étiquette ainsi que les matériaux utilisés pour le packaging.
  2. La seconde étape de la certification consiste à se rendre sur les lieux de production du produit afin de vérifier les informations obtenues par la marque (fabrication, produits d’entretien des locaux utilisés, stockage, etc). Les outils de communication utilisés par l’entreprise sont également contrôlés.
  3. L’auditeur envoie l’ensemble des informations au responsable de certification qui va valider ou non la conformité du produit.

Comment les marques peuvent obtenir ce type de label ?

Le certificat est valable un an. Par conséquent, un audit doit avoir lieu chaque année pour renouveler la certification. Chaque label bio a un processus de certification similaire. Vous pouvez vérifier directement sur le packaging pour savoir si un produit est certifié et vous trouverez les mentions concernant le pourcentage d’ingrédients d’origine naturelle ou biologique, le nom du certificateur et le cahier des charges utilisé.

Partager

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news !