AmourComment réagir avec une personne qui a la phobie de l’engagement ?

Comment réagir avec une personne qui a la phobie de l’engagement ?

Les mois passent, vous vivez toujours une belle idylle avec votre amoureux ou votre amoureuse et vous aimeriez bien que votre relation se concrétise. Mais voilà, votre partenaire fuit toutes discussions dès que vous abordez le mot « couple ». Comment réagir avec une personne qui a la phobie de l’engagement ? Voici quelques astuces pour aider l’être aimé à surmonter ses craintes !

Qu’entend-on par phobie de l’engagement ?

La phobie de l’engagement, c’est tout simplement une peur viscérale de vivre une relation de couple et de se mettre en ménage. Ne pensez pas que la personne aimée ne vous aime pas, une phobie, c’est comme une attaque de panique, c’est incontrôlable !

Vous avez beau faire, sortir vos plus beaux atouts de séduction, votre plus beau sourire. Dès que vous lui demandez de vous présenter à sa famille ou à ses amis, ses mains deviennent moites, il/elle commence à devenir anxieux et trouve toutes les excuses du monde pour prendre la poudre d’escampette !

Qu’entend-on par phobie de l’engagement ?
Source : shutterstock.com

D’où vient la phobie de l’engagement ?

La peur de l’engagement trouve sa source dans le passé de votre partenaire, souvent traumatique.

Cela peut être directement lié à son enfance : parents abandonniques, mal-aimants ou eux-mêmes malheureux en amour, un divorce… L’enfant en carence affective développe une anxiété relationnelle doublée d’une peur de l’abandon. Devenu adulte, il continue souvent d’être hanté par l’idée que l’amour fait souffrir et il va refuser cette souffrance en se protégeant de tous sentiments amoureux.

Ces crises de panique peuvent aussi venir d’une blessure amoureuse : rupture récente, infidélité, trahison, relation de couple conflictuelle… La personne a alors peur de reproduire le même schéma, d’être de nouveau trompé, abandonné, trahi ou encore de subir un second échec.

Mais cette anxiété face à l’engagement peut également être la crainte de perdre sa liberté, de se retrouver prisonnier d’une relation sans porte de sortie.

Comment réagir face à un/une phobique de l’engagement ?

Se retrouver confronté à une personne souffrant de phobie de l’engagement n’est pas chose aisée, mais heureusement, il existe des solutions pour arriver à amener l’élu.e de votre cœur à surmonter son angoisse.

Ne pas se montrer pressant

La phobie de l’engagement n’est pas de l’ordre du raisonnement logique et il est inutile d’essayer de raisonner un/une phobique. Évitez également les grandes déclarations d’amour, vous risquez de le faire fuir encore plus vite ! Bien au contraire, ne lui mettez pas la pression. Discutez-en avec lui/elle pour qu’il/elle prenne conscience de son problème, mais toujours sans culpabilité. Laissez-lui le temps d’apprendre à vous faire confiance.

Comprendre l’origine de ses peurs

Pour essayer d’avancer ensemble dans votre relation amoureuse et pour aider votre partenaire à guérir de sa phobie de l’engagement, il est nécessaire d’en connaître l’origine. Les actions à mettre en place seront différentes si le trouble anxieux remonte à l’enfance ou s’il est dû à une rupture récente.

Soigner ses peurs

Si votre amoureux.se a réellement envie d’avancer avec vous vers une relation de couple, il est parfois indispensable de recourir à une thérapie, surtout si ses angoisses sont anciennes. Il/elle peut s’agir de faire une psychothérapie, mais aussi de faire quelques séances d’hypnose ou encore un rééquilibrage émotionnel avec des fleurs de Bach.

Comment réagir face à un/une phobique de l’engagement ?
Source : shutterstock.com

Désacraliser son idée du couple

Le ou la phobique de l’engagement a généralement peur de revivre un passé douloureux ou de se retrouver prisonnier dans sa relation amoureuse. Il/elle a tendance à penser qu’une vie à deux doit être parfaite, sans heurts et que si ce n’est pas le cas, c’est un échec.

Prouvez-lui qui vous êtes différent.e de son ex, qu’il peut vous faire confiance. Expliquez-lui que les disputes font aussi partie de la relation et qu’elles ne sont pas obligatoirement signe de désamour. Qu’une relation de confiance est une formidable opportunité d’apprendre à grandir ensemble ! Essayez de le/la rassurer en lui démontrant que chacun peut trouver sa place au sein du couple sans se sentir enfermé ni privé de liberté.

Pour finir, il faut aussi qu’il/elle prenne conscience qu’emménager à deux, ne vous lie pas à vie et que les séparations, si elles sont faites dans le respect, peuvent se passer en douceur.

Se montrer bienveillant

Essayer d’aider votre partenaire à combattre sa phobie de l’engagement, ce n’est pas non plus prendre le rôle du sauveur. Vous risqueriez de créer un déséquilibre relationnel et finalement entraîner votre couple vers la rupture. Soyez bienveillant avec votre anxieux, laissez-le exprimer ses besoins et ses désirs sans le/la juger. Il est important qu’elle/il se sente en sécurité dans la relation pour combattre sa peur et avancer avec vous vers cette vie de couple dont vous rêvez !

Jouer sur sa peur de vous perdre

Malgré tous vos efforts pour l’aider à vaincre sa phobie de l’engagement, rien ne fonctionne ? Alors, vous pouvez tenter une approche indirecte. Si votre partenaire est attaché à vous, l’idée de vous perdre lui sera intolérable. Prenez vos distances avec lui/elle pendant quelque temps. Ne lui envoyez plus de messages, espacez vos rendez-vous, montrez-vous moins attentionné.e… Vous devriez très vite constater un changement dans son comportement et il/elle devrait se rapprocher de vous.

Partager

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news !