Road trip entre Lyon et Genève

Road trip Lyon a Geneve

J’ai testé pour vous cet itinéraire au cœur des Alpes. Il ne faut pas plus de deux heures par l’autoroute pour faire ce trajet, mais la richesse culturelle, la beauté des paysages et la gastronomie de la région méritent de s’y attarder plus longuement. Les ponts de mai approchant, voici une idée de week-end à la découverte de cet écrin de verdure.

Départ : Lyon et ses petits bouchons

Reconnue comme capitale mondiale de la gastronomie, Lyon vous invite à sa table. C’est dans cette grande ville que j’ai décidé de commencer la tournée des grands-ducs, chez un ami qui m’accompagnerait tout au long de ce road trip. Lyon, malgré son immensité, a su garder tout son charme si vous vous promenez du côté du vieux Lyon. C’est une ville vivante, assez jeune, d’arts et d’histoire, on y trouve des musées, des théâtres ainsi que des bars sympas situés au détour des ruelles.

Impossible de passer par Lyon sans se faire le fameux « petit bouchon ». Un incontournable de la ville, où l’on peut goûter la cuisine traditionnelle, mais attention aux arnaques. Il faut faire le tri entre les attrapes touristes et le « vrai » bouchon lyonnais. Une chance pour moi d’être en compagnie de Diego, mon ami, qui réside sur place. Il m’a emmené dans la rue des Marronniers, assez réputée, dans un petit bouchon typique aux tables en bois et nappes à carreaux. Au menu : saucisson brioché, gâteau de foie de volaille, andouillette, saint-marcellin, grattons et mâchons, pas de doute, j’étais dans le thème.

Arrêt sur Annecy

Pour notre deuxième étape, nous avions prévu de nous arrêter en Haute-Savoie, plus précisément sur Annecy ou « la petite Venise des Alpes ». Pour rendre votre road trip intéressant, il faut emprunter les petites routes départementales et quelques nationales. Plusieurs possibilités s’offrent à vous : soit vous vous dirigez vers la Savoie en passant par Chambéry avant de rejoindre Annecy, soit vous y accédez en passant par l’Ain. Nous avons préféré l’Ain, on en a profité pour s’accorder une virée en canoë-kayak de Seyssel à Chanaz, une magnifique petite bourgade que je recommande vivement. Arrêtez-vous y déguster une glace et boire une bonne bière artisanale.

Le soir venu, nous avons rejoint Annecy pour y passer la nuit et découvrir son lac et ses vieux quartiers le lendemain. La faim ayant envahi nos estomacs, nous avons trouvé ce restaurant à Metz-Tessy sur notre route, avant de rejoindre notre location. Une bonne crêpe, c’est pile-poil ce qu’il me fallait ! Le tout dans une ambiance simple et conviviale et autour d’une bolée de cidre, impeccable pour terminer cette belle journée.

Arrivée sur Genève

Après avoir visité Annecy et fait un petit tour à vélo au bord de son lac, nous nous sommes rendus tranquillement sur Genève. Là encore, nous avons préféré nous perdre au détour des petites routes avant d’atteindre notre objectif. Après tout, tous les chemins mènent à Rome, n’est-ce pas ? C’est donc en faisant une dernière escale par Yvoire que nous avons rejoint Genève. Ce village médiéval situé au bord du lac Léman vaut la peine de s’y arrêter. Dominé par son immense château, vous pourrez vous attarder dans les petites boutiques des ruelles de la ville et visiter sa cristallerie.

Il est possible d’aller sur Genève en bateau, mais nous ne pouvions pas abandonner notre voiture, nous avons donc repris la route. Arrivée à notre destination finale, une grosse soirée dans un club nous attendait. Genève est un centre d’affaires et une ville hétéroclite, on y trouve de tout. Vous aurez le choix en ce qui concerne la restauration, mais aussi si vous avez envie d’y faire la fête.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*