Le dispositif Pinel reconduit en 2017

Des appartements à louer

Mise en place en 2014, la loi Pinel est un dispositif permettant aux particuliers acquéreurs d’un bien immobilier neuf dans un but locatif d’obtenir une réduction d’impôt sur le montant de l’appartement. Une formule pleine de succès, à tel point qu’elle a été reconduite pour 2017 : les particuliers ont maintenant jusqu’au 31 décembre prochain pour investir dans la pierre sous ce dispositif.

Une formule pleine de succès

La loi Pinel, remaniement de la loi Duflot, elle-même remplaçant la loi Scellier, a été mise en place en 2014 par Sylvia Pinel, ministre du logement, et a fortement relancé les investissements dans l’immobilier locatif. Ce dispositif permet aux particuliers acquéreurs d’un bien immobilier dans le but de le louer pour une durée minimum de six ans de réduire leur impôt sur le revenu jusqu’à 21% du montant du bien et à hauteur de 6 000 euros par an.

Ce dispositif d’incitation à l’investissement locatif a vécu un franc succès dès ses débuts : selon François Payelle, président de la fédération des promoteurs immobiliers, ce sont plus de 11 500 signatures qui ont été réalisées sous le couvert de la loi Pinel lors du dernier trimestre 2014, soit une hausse de 22% sur une année complète.

Et ce succès n’est pas vu que par le gouvernement, les particuliers aussi le valident : selon les statistiques, 72% des Français considéreraient l’investissement locatif dans le cadre de la loi Pinel comme un bon placement, contre 15% seulement pour l’ex-dispositif Duflot.

Quels changements pour 2017 ?

Afin de bénéficier du dispositif Pinel, le logement devait jusque-là se situer dans une zone dite « tendue », c’est-à-dire où la demande de location est supérieure à l’offre de logement. Or les députés ont inclus ce mois-ci un nouvel amendement à la loi Pinel dans le cadre de sa reconduction pour 2017 : même les zones C pourront bénéficier du dispositif, zones ou l’offre de logement répond déjà très largement à la demande.

Un investissement qui devient très risqué pour les propriétaires, qui risquent de perdre les avantages du dispositif Pinel s’ils ne trouvent pas de locataire dans les douze mois suivant la mise en location du bien. Des cas qui risquent de se terminer par la revente à perte du logement neuf.

Alors la loi Pinel 2017 va-t-elle mettre les investisseurs de la zone C sur le carreau ? Réponse l’an prochain.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*