Partagora ou la fin programmée des livres

Livres

Nous avons tous chez nous des livres. Quelques-uns ou une pleine bibliothèque. Moi j’adore ma petite bibliothèque : bien sûr il n’y a pas toutes les références mais j’ai sélectionné des livres qui m’ont touchés. Les livres font partie de notre vie depuis des siècles. Ils nous ont transmis le savoir, ils nous ont fait rêver, ils nous ont divertis. Des livres, des pages, des auteurs aujourd’hui menacés par des sites tels que Partagora.

Depuis que le livre est livre

Même si on ne connait pas toute leur bibliographie par cœur, il y a des auteurs qui font aujourd’hui partie du patrimoine français et international. Leurs ouvrages sont de véritables chefs d’œuvre. Pour ma part, ce sont en grande partie des auteurs que j’ai découverts à l’école. Des pages entières de découvertes, d’apprentissage, d’évasion.

Nous avons des relations différentes avec les livres. Par exemple, moi j’adore amener un livre au bord de la plage, dans les transports en commun, ou plus simplement je choisis un bon livre un après-midi pluvieux. Une véritable passion que le plaisir de tourner des pages, de découvrir au fil des chapitres l’avancée d’une histoire.

Il existe des livres pour tout : apprendre à cuisiner, apprendre à compter, apprendre à l’école, même des livres pour s’auto former. Puis il y a les livres des auteurs célèbres, que ce soit du fantastique, du romanesque, du policier, de l’aventure. Pour ne citer qu’un autre genre, il y a les livres des chercheurs, des savants qui ont utilisé les mots couchés sur un papier pour nous transmettre leurs découvertes, pour faire avancer le monde. La société évolue, c’est vrai. Je vous avais parlé dans un précédent article des e-cartes bleues. Nouvelles armes pour lutter contre les fraudes sur internet, elles permettent de faire des achats en ligne de façon sécurisée. Le livre, lui aussi, doit vivre avec son temps. En effet, le livre devient ebook avec la démocratisation d’internet. On télécharge un ebook et on le lit sur son smartphone ou sa tablette. Si certains sites respectent les droits d’auteur, d’autres sont moins regardants et mettent en danger le monde du livre. C’est notamment le cas du site Partagora.

Partagora, Toutbox, un danger pour les livres ?

Internet a vu se multiplier les sites de partage et de téléchargements illégaux. Ce fut le cas pour la musique. De nombreuses plateformes ont fleuri et ont fermé. On a aussi connu ce même phénomène pour les films et les séries. Des sites en ligne de téléchargements illégaux. Certains sites rapidement fermés, d’autres toujours en activités.

Le livre est à son tour confronté à un tournant dans sa vie. Il doit trouver sa place sur la toile, sur internet. Toutbox, Partagora, Openload, sont des exemples de sites frauduleux qui peuvent bouleverser la vie du livre telle que nous la connaissons. Les nouvelles technologies ont leur lot de nouveautés. Il faut savoir utiliser leurs bons côtés et se prémunir de leurs dérives. C’est ce qui est arrivé pour ces sites. Partagora par exemple proposait un partage de fichiers, dont les ebooks, sans tenir compte du droit d’auteur.

Le 30 juin 2017, le site Partagora a fermé. Un soulagement pour les auteurs, mais peut-être un soulagement temporaire. En effet, un site ferme pour combien de nouveaux qui vont ouvrir ? Avant lui, d’autres sites du même genre ont fermé, preuve de l’attention renforcée envers ces sites. Oui, on doit continuer à faire des livres, oui on peut transformer les pages d’un livre en ebook, mais cela ne peut se faire qu’avec une bienveillance par rapport aux livres et aux auteurs. Je refuse de voir disparaître les livres car rien de mieux que de se plonger dans une histoire : les personnages m’emportent dans une histoire qui me dépayse. Ces livres qui ont de tout temps fait partie de nos vies, ces livres sur lesquels nous nous basons parfois dans nos vies.

Ebook, quelle solution choisir ?

Nous pouvons être tentés par la facilité. Nous vivons dans notre monde et avec ses nouveautés. Internet, les réseaux sociaux, le partage des informations et des fichiers. Oui, nous vivons avec tout cela. Mais nous pouvons choisir de vivre dans ce monde tout en gardant le respect qui a toujours existé envers les autres. Nous ne pouvons pas décider d’enterrer ces grands auteurs, ces grands inventeurs. Nous ne pouvons pas oublier ces moments de bonheur, ces éclats de rire, que nous vivons grâce aux livres. C’est une expérience réelle : j’ai vraiment ri toute seule en lisant un livre, u auteur que j’ai adoré, qui écrit naturellement et de façon tellement drôle ! Si des sites tels que Partagora ont permis l’échange de fichiers et d’ebook, nous ne devons pas oublier que ce fut contre le droit d’auteur, contre les livres eux-mêmes. L’ebook fait partie de notre vie. De nombreux sites proposent le téléchargement légal d’ebooks et je ne peux que vous encourager à les utiliser. Même si personnellement j’adore tourner les pages d’un livre, j’ai testé les ebooks et la facilité d’utilisation est incontestable. Pour que le livre continue d’exister et de nous faire avancer et rêver, nous sommes tous responsables de nos actes et nous devons participer à la survie du livre en choisissant des plateformes légales qui proposent des ebooks.

Après la musique et le cinéma, le livre entre à son tour dans le danger des dérives d’internet. Nous sommes seuls capables, nous lecteurs, de conserver le livre tel que nous le connaissons. Derrière un livre ou un ebook se cache un auteur, parfois plusieurs auteurs. Dans tous les cas, nous devons protéger ces livres par notre comportement de consommateurs.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*